Marthe_Ouandie180416700

Les vrais grands hommes sont souvent ceux qui, de leur vivant, ne souhaitent pas qu'on parle trop d'eux. Marthe Ouandié, épouse de Ernest Ouandié, était de ceux-là. Dame veuve Ouandié est décédée le vendredi, 15 avril 2016 à son domicile de Bonabéri, dans la ville de Douala au Cameroun.

Marthe Ouandié, avait épousé le destin, la stature, d'un héros, Ernest Ouandié, indépendantiste et anticolonialiste camerounais, exécuté en janvier 1971 à Bafoussam. Durant l'absence de son époux pendant 45 ans, elle a su entretenir la mémoire de ce dernier, la mémoire de nos héros tous assassinés par le pouvoir néocolonial.

Vice-présidente de l’Union des Femmes Démocratique du Cameroun (UDEFEC), elle a comme le souligne le communiqué de l'Union des Populations du Cameroun, " pris la parole devant l’assemblée générale spéciale des Nations Unies en février – mars 1959 au cours des débats sur l’indépendance du Kamerun. "

Cette perte de Marthe Ouandié à l'âge de 95 ans est un coup dur, non seulement pour un continent noir où les Hommes d’exception deviennent de plus en plus des exceptions rarissimes, mais aussi, pour un Cameroun où les abus de pouvoir, la corruption, le népotisme et les dérives dictatoriales, sont depuis longtemps la règle.

Marthe Ouandié, que la terre de nos ancêtres te soit légère. Que ton âme repose en paix.

Fait à Bruxelles le 17 avril 2016

- Le CODE (Collectif des Organisations Démocratiques et Patriotiques des Camerounais de la Diaspora)
- Le Mouvement de février 2008 au Cameroun
- L'APJE (Association pour la Promotion de la Justice et de l'Education)
- L'asbl SOLIUNI ( Solidarité Universelle)
- Le Collectif Folefack
- La Fondation MOUMIE