Jeunes encore en prison apres les emeutes de fev 2008 au Cameroun

A Monsieur Laurent ESSO,Ministre d’Etat, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux Yaoundé Cameroun

Objet : Requête aux fins d’informations sur l'incarcération abusive de cinq Camerounais à la prison centrale de Dschang depuis la fin des émeutes de février 2008

Monsieur le Ministre,

Nous (Mouvement de Février 2008 au Cameroun, association basée en Belgique) sollicitons votre intime attention, pour vous rappeler le cas des nommés Donfack Yanick Romain, Fomete Kenfack William Stephane, Tsafack Eric, Noumbo Bertrand, et Tsafack Jean Pierre, dont nous aimerions avoir une idée des actions entreprises par votre institution pour leur libération.

Il ressort en effet de la demande d’intervention qui nous a été adressée, des faits d’une gravité extrême ayant privé ces citoyens de liberté accompagnés de tortures.

En effet pendant le mouvement populaire ayant secoué notre pays en Février 2008, plusieurs jeunes furent arrêtés et incarcérés un peu partout dans la république.

Peu de temps après, le président de la république signa un Décret pour les amnistier et demander leur remise en liberté. Plusieurs bénéficièrent de cette mesure à l’exception des nommés Donfack Yanick Romain, Fomete Kenfack William Stephane, Tsafack Eric, Noumbo Bertrand, et Tsafack Jean Pierre, qui croupissent toujours à la prison centrale de Dschang jusqu'à ce jour.

Monsieur le Ministre,

Notre incompréhension est grande face à cette souffrance infligée à ces jeunes depuis plus de huit ans alors qu'ils auraient pu comme leur camarades bénéficier de cette mesure du chef de l’État.

Ce décret ne s'appliquait t-il pas à tous ces jeunes arrêtés pendant ce mouvement d’humeur ?

C'est en votre qualité de Ministre de la justice que nous vous interpellons afin que vous puissiez vous saisir de cette situation et qu'une issue très rapide pour ces jeunes en souffrance soit trouvée.

Monsieur le Ministre,

Convaincu que vous saurez mener une action afin de leur rétablir dans leur Droit,

Dans l’attente croyez, Monsieur le Ministre, à l’assurance de notre considération citoyenne./.

Fait le Bruxelles le 02 avril 2016.


Pour le Mouvement de Février 2008

Marcel TCHANGUE
Administrateur


Ampliations:

- M. Paul Biya, Président de la République, Présidence de la République, Palais de l’Unité. Fax (+ 237) 222 22 08 70

- Premier Ministre : Philémon YANG. Fax : (+237) 222 23 57 65

- Dr. Chemuta Divine BANDA : Président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés du Cameroun (CNDHL). Fax: (+237) 222 22 60 82.

Mouvement de Février 2008 au Cameroun
95 Chaussée d'Alsemberg
1630, Linkebeck, Bruxelles, Belgique